• Facebook - Black Circle
  • Google+ - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • SoundCloud - Black Circle

REBEL'S

ce nouveau groupe
nous partage sa vibration

EN EXCLU - REBEL'S
00:00 / 00:00

genre: Reggae

Originaire de Saint-André île de la Réunion, Benjam fait ses classes dans le
maloya puis surf sur toute les vagues musicals passant du ragga, zouk, sega, rap et bien d’autre… l’artiste semble être à l’aise sur tout les styles. Aujourd’hui
après 18 ans de carrier c’est à travers le reggae qu’il veut à nouveau s’exprimer.
REBEL’S revient après “Quelque note de reggae “ sortie en 2005 toujours sous
la oulette de Kdm FAmily l’un des plus gros producteurs de l’île.
Le groupe clame haut et fort son origine. Avec ce nom : « REBEL’S »
Après neuf albums ragga, Benjam, l’artiste réunionnais plus connu pour son
tube Consommateur en 1999, revient enfin avec l’un de ses premières
amours : le reggae. Avec la creation d’un groupe: REBEL’S qui sort son
premier opus“Vibration”,.
Benjam, de son vrai nom Bernard Ichaye, resigne chez KDM Family l’un des
plus gros producteurs de lîle
Benjam est un citoyen libre. Avec ses Quelques notes de reggae, l’artiste
réunionnais qui signe les textes et la musique de ce dixième album, diffuse
le rêve d’une humanité réconciliée, de la justice sociale et la richesse
partagée de l’amour. Fort d’une réputation déjà acquise au fil de ses
précédents albums festifs qui l’ont sacré roi du ragga à la Réunion, Benjam
ose ici se faire plaisir, sur cette musique reine qu’il aime tant, le reggae.
L’artiste qui possède sa griffe artistique, accentuée par une voix peu banale,
ne s’interdit rien.
L’envie de dire est présente, avec des mélodies calibrées, que des musiciens
chevronnés étalent sur tout le disque. Rebel’s y égrène son savoir-faire.
Son reggae capable d’exprimer le bonheur comme la tristesse, se distille au
fil des treize morceaux, intimes et aériens.
Léger, prenant, ce nouvel album “VIBRATION”de ce nouveau groupe
REBEL’S l’installe résolument dans le coeur de cette musique océan Indien
que l’on sait si bien reconnaître. Benjam signe ainsi un renouveau artistique
qui lui va bien. Un joli virage que le public n’aura aucun mal à emprunter.